10 QUESTIONS DE PONCTUATION SUR LE WEB

10 questions de ponctuation sur le Web

Lorsque je donne des formations au Campus Infopresse, on me pose souvent des questions de ponctuation, de typographie, de lexique Web… Voici donc 10 règles simples de ponctuation à respecter sur le Web. Entrevue avec notre spécialiste des mots, Séverine Le Page (sa bio est ici).

1. Qu’est-ce qu’une espace insécable? 
C’est une espace (oui, oui, le mot est bien féminin quand il s’agit de typographie!) qui ne peut être coupée (très important pour le Web, mais aussi pour l’imprimé, puisqu’on rédige sur un ordinateur…). Pourquoi l’utilise-t-on? Pour que des mots ne soient pas séparés, notamment les chiffres et leurs unités.

Par exemple, il ne faut pas écrire:

« En février, il y a 28
jours, sauf les années bissextiles. »
Il faut plutôt insérer une espace insécable entre « 28 » et « jours ». Ainsi, la phrase ne risque pas d’être coupée à cet endroit lorsqu’on publie le texte.

Comment faire une espace insécable? 
Entrez le chiffre, appuyez sur « CTRL + SHIFT + ESPACE » en même temps, et entrez l’unité. On peut aussi afficher les marques de formatage dans un texte (symbole paragraphe ¶ et ainsi voir toutes les marques dans le texte.) En marque de formatage, l’espace insécable est représentée par le signe « ° ».

2. Est-ce qu’on garde les espaces avant la ponctuation sur le Web?
Non, sur le Web, on élimine autant que possible les espaces avant la ponctuation (point d’exclamation, point d’interrogation, deux-points, etc.) Dans les textes imprimés et dans l’ancienne typographie, il était habituel de laisser une espace fine avant les points d’interrogation, d’exclamation et même devant les deux points. Le Web a changé ces conventions, par souci d’espace et de limites de caractères.

Règle générale des espaces?
Pour des textes imprimés, on les laisse; pour le Web, on les supprime. On conserve par contre les espaces après les signes de ponctuation.

3. Met-on le signe du dollar avant ou après le chiffre? 
Beaucoup de règles portent à confusion à cause de l’anglais. Certaines fautes se repèrent d’ailleurs souvent! Il est important de respecter entre autres les règles $ en FR (différences avec l’EN). En Français, le symbole du $ se place TOUJOURS après le montant, et non avant, comme c’est le cas en anglais.

Pour les milliers, voici quelques exemples :
8 000 $
Pour les millions :
8,5 millions $

4. Les majuscules… leur utilisation en français? 
Quand on lit des textes en anglais, on est frappé par l’abondance de majuscules à qui mieux mieux. En français, les règles sont beaucoup plus strictes. On ne met pas des majuscules partout: juste pour les noms propres, en début de phrase, devant des titres de postes (par exemple)…

…Et on n’écrit jamais des textes ou publications sociales en « CAPS LOCK » (majuscules), car on dirait que le locuteur est en train de crier. Ce n’est pas très agréable (on pense à certains cas vus dans l’actualité récemment).

5. Écrit-on les chiffres en bas de 10, en chiffres ou en lettres? 
Règle qui s’applique tant aux textes imprimés que Web, les nombres s’écrivent en chiffres dans les tableaux et textes scientifiques en tous genres, ainsi que dans la langue commerciale en général. Dans les textes administratifs, il est habituel d’écrire les nombres plus petits que 10 en nombres, puis de les écrire en chiffres au-delà de 10. De nombreuses variations de cette règle existent, mais l’important est d’en choisir une et de l’appliquer uniformément à un texte.

Ceci dit, pour l’expérience utilisateur, les chiffres écrits en chiffres sont plus faciles à repérer dans un texte, donc c’est (vraiment) à considérer!

6. On reste loin des exagérations !!!!!! – ?????? 
Comme pour les majuscules, il n’est pas conseillé d’être « hyper-expressif » en utilisant trop de points d’exclamation ou de points d’interrogation… Ce n’est pas « plus drôle » ou « plus intrigant » qu’en appliquant les règles du français…

7. On évite les émoticônes 
On peut évidemment les utiliser dans les textos ou pour des communications personnelles. D’un point de vue professionnel, on les évite autant que possible. Si on est une marque avec une ligne éditoriale « sympathique » qui ouvre la porte à leur utilisation, ça peut fonctionner (ex: Smarties). Mais de grâce, avec parcimonie. Les émoticônes, à part pour faire sourire, n’apportent rien à un texte. On préfère (de loin) utiliser des mots.

8. On choisit bien sa police d’écriture
Svp, on évite à tout prix les polices étranges, comme le Comic Sans MS. On opte pour une police sobre et classique.

9. Les guillemets, quand les utilise-t-on?
Dans les textes en français, il est important d’utiliser les guillemets français, aussi appelés « chevrons » : « OK! ». Pour les textes en anglais, on utilise plutôt les guillemets anglais, « Oh boy! »

10. Des virgules ou des points dans les chiffres? 
Une autre erreur très fréquente? Écrire les chiffres de la même façon, que ce soit en français ou en anglais. En anglais, pour écrire « huit mille cent dollars et trois cents », on écrit : $8,100.03. En français, il faut plutôt écrire : 8 100,03 $. En français, la virgule sert à indiquer les cents, alors qu’en anglais, ça indique les milliers.

Voilà, et vous, avez-vous d’autres soucis de ponctuation?

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.